Parcours développeur d’application Python chez OpenClassrooms : bilan de ce second mois !

Message à caractère informatif : Le contenu de cet article est subjectif, il fait état de mon expérience durant ce second mois de formation chez OC. Par conséquent, ceci n’est rien de plus qu’un témoignage que je partage à destination des curieux et de ceux qui seraient intéressés par ce cursus.

Le pouvoir du travail à la maison. Avec le mouvement social qui a touché notre pays, cette fin d’année 2019 a été éprouvante et plus particulièrement pour les usagers des transports en commun. Chez moi en IDF, les déplacements ont été laborieux voire parfois impossibles. J’ai pu véritablement prendre la mesure du bonheur de pouvoir s’éviter des problèmes de déplacement et continuer à travailler sereinement : le télétravail c’est la vie 🙂!

OST pour organisation scientifique du travail

C’est à ce moment que j’ai pris mon rythme de croisière. Chaque jour se découpe maintenant entre un bon bloc de plusieurs heures de Python le matin, puis quelques heures de travail autour de l’anglais et/ou les maths l’après-midi, avec un peu de code. J’essaie aussi de caler quelques heures sur le week-end tout en m’assurant une journée complètement off.

En parallèle, j’ai aussi repensé les outils m’accompagnant sur le suivi de ce projet. Le changement notable a été l’abandon du carnet de bord journalier que je tenais depuis le début. J’ai préféré opter pour un point un peu moins fréquent au travers du draft du prochain bilan mensuel. J’ai aussi mis en place un Trello dans lequel j’ai reporté l’ensemble de mes objectifs en dév, anglais, maths ainsi que dans l’écriture des billets à venir et du montage de mon blog perso. Le journal de bord a été pour moi une fausse bonne idée, le compléter chaque jour ne me permettait pas de prendre suffisamment de recul sur ma progression. Il devenait générateur de frustration et chronophage.

Inspiration

Se dédier à un projet à plein temps c’est bien mais parfois c’est chouette de lever la tête du guidon, d’aller chercher de l’inspiration et de la motivation ailleurs en dehors de son domaine, de prendre du recul. Pour cela, j’avais envie de partager 2 contenus qui m’ont beaucoup marquée durant ce mois.

- Le livre de Barbara Oakley, On ne naît pas brillant, on le devient. Ce que j’ai apprécié c’est le parcours de Barbara, la variété des témoignages qu’elle a collectée pour illustrer chacune de ses idées. C’est pour moi, une solide boîte à outils, un point de vue qui aide à aborder les choses avec beaucoup d’humilité, de persévérance et de travail. Autant vous dire que je suis assez admirative de cette nana !

- L’échange entre Grégory Pouy et Abd Al Malik dans Vlan !, le podcast. Ici on parle de qu’est-ce qu’être un artiste, de son apport à la société, de “comment rendre sexy l’intelligence ?”, d’un autre projet de société où prédominerait l’être plus que l’avoir… Ce qui m’a beaucoup intéressé, c’est la notion de création au sens large.

▶️ Le projet n°3 : Aidez MacGyver à s’échapper !

Le mois dernier je vous faisais part de mes difficultés à entamer ce premier projet en Python. Pour m’aider, j’ai terminé cet excellent Mooc dispensé par l’Université Libre de Bruxelles (qui reprend en février, avis aux amateurs) et par la même occasion j’ai récupéré mon attestation de réussite #PasPeuFiere. J’ai aussi poursuivi le cours Vincent Le Goff et renoué avec le cours de Céline Martinet Sanchez toujours sur OC. Puis pour mieux cerner le concept de la POO (Programmation Orientée Objet) j’ai aussi découvert l’excellent travail de Jason Champagne qu’il mène en partie avec sa chaîne Youtube. Il y dispense gratuitement de nombreuses formations dont une assez complète en Python, avec un focus très complet et accessible sur la POO.

Pour ce qu’il est de l’avancement du P3 ? La lumière s’est allumée durant les fêtes de fin d’année, quel beau cadeau ! Je me suis donc attelée à la conception de ce labyrinthe, de mes premières classes, attributs et méthodes #OhYeah !

“C’est en apprenant que l’on mesure son ignorance”, Lao She

Ce concept j’ai pu aussi l’éprouver fin 2019, notamment au démarrage de ce P3 et lors de l’installation de la librairie PyGame sur ma machine. L’expérience la plus marquante est celle de ma grande ignorance du fonctionnement de ma machine et par extension des autres machines. Je vais peut être enfoncer une porte ouverte mais je me lance tout de même. Grâce aux formations comme celle que je suis actuellement (formation nouvelle formule, en ligne, en bootcamp, entre paires, intensive etc.), le discours sur le fait que les métiers de l’informatique sont faciles et accessibles à tous (sans pré-requis) se répand. Tu veux devenir dév ? C’est x mois et paf ça fait des chocapics !

Je ne serais pas aussi catégorique que Gilfoyle, pour autant gardons en tête que coder ce n’est pas juste apprendre à écrire la syntaxe de son langage et résoudre des problèmes avec. Devenir dev pro c’est aussi, maîtriser les rudiments de l’usage de sa machine, de son administration, connaître l’architecture de son système et avoir une vision globale des autres systèmes lorsque l’on a besoin de les utiliser ou de les comparer, c’est connaître les lignes de commandes de son terminal, les principes du code en général, certains paradigmes comme la POO, utiliser et maîtriser son environnement de dev, des outils incontournables en entreprise comme Git, Github, GitLab et j’en passe… Cela peut paraître dense et sans importance au démarrage mais quand on se fait stopper net dans sa progression ou que l’on se projette dans le monde du travail, ces connaissances sont cruciales. Ne pas les avoir peut vite faire capoter l’apprentissage, nous faire jeter l’éponge ou plus tard saboter l’intégration de notre future équipe.

🕹 Mes tips !

A ce stade, je n’aurais qu’un mot : persévérer !

Bilan

Ce second mois a été synonyme de consolidation de mes connaissances en Python, ce qui m’a enfin permis d’amorcer mon P3, mais aussi d’ascenseur émotionnel.

Il y a eu plusieurs phases d’inconfort, notamment avec la découverte de la POO ou dans l’installation de cette fameuse librairie PyGame. Il y a eu aussi des hauts et pas seulement grâce aux festivités de fin d’année 😊! Ce moment où j’ai réellement compris les attendus et commencé à développer le P3, c’était magique 😎🤩🥳!

Aujourd’hui, je prends davantage conscience du chemin à parcourir, j’essaie de ne pas être trop intimidée et je persévère ! En conclusion, c’est une nouvelle étape riche d’enseignements tant d’un point de vue technique que personnel. Je garde un avis positif sur cette formation et même si c’est ce qu’elle peut laisser paraître dans sa com’, on peut noter qu’elle n’est pas faite pour tout le monde.

En conclusion : Bref, j’ai achevé ce second mois avec OC !

Baby dev’ 🐣 : I’m learning 🐍 #Python ➡ In 🇫🇷, I share this exciting experience on Medium

Baby dev’ 🐣 : I’m learning 🐍 #Python ➡ In 🇫🇷, I share this exciting experience on Medium